Patricia Lemarchand

biographie

Patricia Lemarchand est médecin et enseignant-chercheur au CHU et à l’Université de Nantes. Elle dirige la Structure Fédérative de Recherche en santé qui coordonne l’ensemble des plateformes technologiques de recherche biomédicale sur le site nantais. Son travail de recherche porte sur les biothérapies, de la thérapie génique à la thérapie cellulaire.

Depuis plusieurs années elle utilise la technologie développée par Shinia Yamanaka (qui lui a valu le prix Nobel de médecine en 2012) pour reprogrammer des cellules d’un échantillon de sang ou d’urine en cellules souches. Ces cellules sont appelées IPS pour cellules souches pluripotentes induites (« iPSC »).

Les cellules iPSC sont d’ores et déjà utilisées pour la modélisation de maladies : en prélevant des cellules d’un adulte porteur d’une maladie génétique, il est possible de les reprogrammer puis de les redifférencier dans le type de cellules qui expriment la maladie (cellules du cœur, de l’os, du cerveau, …). Les chercheurs disposent ainsi d’une source illimitée de cellules malades pour étudier les mécanismes de la pathologie, tenter de corriger la mutation, tester des molécules thérapeutiques ou encore évaluer la toxicité d’un produit.

Elles ont déjà permis à l’équipe de Patricia Lemarchand de mieux comprendre plusieurs maladies, d’arythmies cardiaques aux hypercholestérolémies familiales, en passant par les atteintes cardiaques au cours du SIDA.